Un guide pour la location de votre maison de vacances en France

Publié le : 17 novembre 20209 mins de lecture

De nombreux propriétaires de résidences secondaires en France choisissent de louer leur maison de vacances. Cela peut être un moyen fantastique de gagner quelques centimes supplémentaires et de couvrir les frais d’entretien de la propriété. Que vous achetiez une ferme de campagne française ou un appartement de luxe à Monaco, si vous envisagez d’acheter une propriété en France à louer en location saisonnière, il est important que vous fassiez vos recherches.

Voici nos meilleurs conseils lors de la location de votre propriété française.

Où sont les meilleures locations de vacances en France ?

Si vous envisagez de louer votre maison de vacances française, pensez à ce que la région a à offrir. De manière générale, les vacanciers veulent des commodités à proximité. Bien que vous soyez peut-être tombé amoureux d’un gîte rural rustique au milieu de nulle part, n’oubliez pas que tout le monde ne partagera pas nécessairement votre amour du calme et de la tranquillité. Donc, si vous investissez dans une propriété en France pour offrir un retour sur investissement sain, assurez-vous de faire vos recherches et découvrez à quoi ressemble le marché local de la location de vacances. Votre agent immobilier français devrait pouvoir vous conseiller à ce sujet.

Un bon accès est également crucial, si les gens ne peuvent pas accéder facilement à la propriété, il est peu probable que ce soit leur premier choix pour des vacances reposantes. La propriété est-elle facilement accessible par la route ? Y a-t-il une gare à proximité ? A quelle distance se trouve l’aéroport le plus proche ? Il vaut également la peine de vérifier que les compagnies aériennes proposent des vols toute l’année. Certaines compagnies aériennes réduisent considérablement leur service en dehors de la haute saison.

Les propriétés situées dans les zones côtières et les centres-villes offrent souvent la possibilité de facturer des tarifs plus élevés, mais n’oubliez pas que le prix de la propriété est également susceptible d’être plus élevé. Les propriétés situées dans des hauts lieux touristiques qui attirent les vacanciers toute l’année comme Paris, Bordeaux ou Nice, sont plus susceptibles d’avoir des taux d’occupation élevés, tandis que les chalets de ski et les retraites d’été seront bien sûr soumis à des fluctuations saisonnières.

Ainsi, selon l’endroit où se trouve votre propriété en France, vous constaterez peut-être qu’il y a des périodes de vacance, hors haute saison et que vous devrez budgétiser en conséquence. Ce qui nous amène à notre prochain point…

Considérez tous les coûts de location de votre propriété française

Avant de vous engager dans un achat immobilier en France, il est essentiel que vous vous assuriez que les finances fonctionnent pour vous. N’oubliez pas de tenir compte des coûts supplémentaires et permanents, tels que les taxes foncières françaises, les factures de services publics, les frais de gestion et les coûts d’entretien.

Il y a aussi toujours des coûts inattendus – l’emballage de la chaudière, un robinet qui fuit ou un appareil cassé – généralement au moment le plus gênant ! Nous vous recommandons de garder des fonds d’urgence en réserve pour aider à réduire le stress de ces situations.

Si vous tirez un revenu de votre location de vacances, vous devrez également payer l’impôt sur le revenu en France, qui est facturé à 20% du revenu net, que vous soyez résident en France ou non. Vous devrez présenter une déclaration de revenus aux autorités françaises concernant vos revenus locatifs en France ainsi que déclarer les revenus à l’administration fiscale de votre pays d’origine. Cependant, la France a un accord de double imposition avec la plupart des pays, et il est donc peu probable que vous ayez à payer l’impôt deux fois, bien que vous puissiez être amené à payer la différence si l’impôt dû en France est inférieur au montant que vous devez dans votre pays d’origine.

En outre, les non-résidents actuellement en France sont redevables d’une charge sociale (prélèvements sociaux) de 17,2% de leur revenu net. Cela est susceptible de changer en 2019, les discussions sur les charges sociales étant contraires à la législation de l’UE. Néanmoins, il peut y avoir une augmentation de l’impôt sur le revenu et l’introduction d’un prélèvement de solidarité (prélèvement de solidarité) à 7,5%, alors surveillez cet espace !

Il vaut également la peine de se demander s’il est préférable de s’inscrire en tant que propriétaire professionnel et de payer ces impôts sous le régime du régime par opposition au statut de micro- imposition standard, car cela peut être plus rentable en fonction de vos revenus. De plus, si vous choisissez d’être imposé sous le régime de la bobine et que vous avez une hypothèque sur votre propriété française, vous avez le droit de déduire les frais d’intérêts de votre compte de taxes.

Gérer vos réservations de vacances et votre bien immobilier en France

Si vous envisagez d’acheter une propriété en France et que vous n’y êtes pas basé vous-même, vous devrez vous demander qui gérera votre location de vacances en France. Qui s’occupera des réservations ? Comment recevrez-vous les paiements ? Qui sera responsable du nettoyage, de la lessive et de l’accueil des invités ?

Les sites Web de voyage peuvent vous permettre de gérer les réservations et les paiements à distance depuis n’importe où dans le monde. Cependant, vous aurez toujours besoin de quelqu’un sur place pour s’occuper du nettoyage, de la blanchisserie, de l’entretien général et d’accueillir les invités avec des clés ou de veiller à ce que les clés soient laissées dans un endroit sûr pour les clients, il pourrait donc être plus pratique d’utiliser une entreprise de location de vacances qui propose un service complet, de la prise de réservation au nettoyage et à l’entretien. Cela a évidemment un coût plus élevé. Certaines personnes choisissent de gérer leurs propres réservations et de faire appel à une société de gestion immobilière locale ou de trouver une personne locale en qui elles peuvent faire confiance pour gérer le nettoyage et les échanges de clés, etc.

N’oubliez pas qu’il peut être plus difficile de trouver quelqu’un pour assumer ces fonctions dans les zones très rurales et difficiles d’accès, ou vous pourriez donc payer une prime pour le service. Alors, avant de vous engager à acheter une propriété en France, vérifiez si vous pouvez accéder à ces services dans votre région.

Lors de la consultation de propriétés en France, demandez autour de vous des recommandations de sociétés de gestion de location de vacances ou de particuliers qui fournissent ces services dans la région. Vous constaterez peut-être que si vous achetez une propriété qui a déjà été louée comme maison de vacances, vous pouvez simplement continuer à utiliser les services fournis.

Suivez les règles de la location saisonnière

Si vous choisissez de louer votre propriété française, vous devez en informer votre Mairie. Vous devrez également demander un « numéro Siret non professionnel », ce qui prouve que vous êtes correctement enregistré comme ayant un bien locatif. Cela peut être fait assez facilement au bureau des impôts local.

 

Comme mentionné ci-dessus, vous devez également déclarer vos revenus locatifs de la propriété auprès de l’administration fiscale et payer les impôts dus. Il est à noter que l’année d’imposition va de janvier à décembre en France.

Souscrivez une assurance habitation de vacances en France

Assurez-vous que votre propriété en France est correctement assurée en tant que maison de vacances par opposition à une police standard de construction et de contenu. La police couvre-t-elle une assurance responsabilité civile ? Êtes-vous couvert lorsque votre propriété n’est pas occupée ? Vous couvre-t-il pour la perte de loyer ou de revenu ?

Les polices d’assurance habitation standard sont généralement conçues pour les résidences principales et ne sont pas nécessairement adaptées à une location de vacances. Par exemple, les polices d’assurance habitation standard ne sont généralement valables que si la propriété n’est pas inoccupée plus de 30 jours par an, ce qui peut ne pas être le cas. Assurez-vous donc que la politique répond à toutes vos exigences.

Plan du site